Théologie de l’histoire, vision du monde et l’épître aux Romains

Raymond Bourgault, s.j.

Raymond Bourgault, s.j.

L’histoire insensée des hommes depuis leur apparition sur terre se résume-t-elle à une heureuse coïncidence de la nature? Est-ce une pure immanence? Certes, nous sommes le produit de l’évolution depuis ce qu’on appelle le « Big Bang ». Et si le monde ne nous attendait pas, pensent certains, il est le seul qui semble convenir à notre intelligence. Et nous ne cessons depuis de chercher à comprendre ce monde autant qu’à nous comprendre nous-mêmes. Dans cette rencontre biblique avec un groupe de Sœurs de la Miséricorde de Saint-Henri à Montréal, Raymond Bourgault propose une théologie de l’histoire et une vision du monde qui permet d’embrasser de façon très large le parcours de l’humanité tel que consigné dans la Bible. Il répétait sans cesse : « La Bible n’est pas l’histoire, elle est un point de vue sur l’histoire ». +

Comprendre la fin des utopies en Islam

Sami Aoun

Sami Aoun


Dans cette conférence inspirée de son ouvrage La rupture libérale. Comprendre la fin des utopies en Islam (Athéna éditions, 2016), Sami Aoun, professeur titulaire à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, revoit les causes, les circonstances et les multiples aspects de l’incertitude des élites arabes et musulmanes face à l’avenir de la démocratie libérale et à son implantation 
dans la culture musulmane dominée par des tendances autoritaires et radicales. Vous trouverez ici la conférence de Monsieur Aoun, la période de questions qui l’a suivie ainsi que le diaporama projeté lors de cette soirée. +

La fondation de l’Ordre des Prêcheurs dans un Moyen Âge bouleversé

Saint Dominique

Saint Dominique

Il y a plus de 800 ans, Dominique de Guzmán, saint Dominique, fondait l’Ordre des Frères Prêcheurs. Ce jeune espagnol revêtait la robe blanche et le manteau noir pour propager la Parole de Dieu à l’aide de la parole humaine. Le père Yvon Gélinas, o.p., professeur d’histoire médiévale au Collège universitaire dominicain d’Ottawa, retrace, dans la conférence ici disponible, les siècles riches en couleur et en importance de l’Ordre des Prêcheurs. +

La culture religieuse à l’école et l’héritage du christianisme

Georges Leroux

Georges Leroux

Du passé religieux faire table rase? Le monde de demain sera-t-il culturellement homogénéisé? La diversité de pensée actuelle va-t-elle se fondre en un seul bloc? Dans les domaines culturels et religieux? Questions sensibles sur lesquelles le philosophe Georges Leroux travaille depuis longtemps. Il explique sa pensée dans la conférence disponible ici et portant sur son ouvrage Différence et liberté. Enjeux actuels de l’éducation au pluralisme (Boréal, 2016).
+

L’Évangile de Matthieu, chapitre 18 : une réflexion de Raymond Bourgault

Rembrandt, Saint Matthieu inspiré par l'ange, 1661

Rembrandt, Saint Matthieu inspiré par l’ange, 1661

Le chapitre 18 de saint Matthieu est à la fois un aboutissement et un programme pour l’Église naissante. La Bible de Jérusalem présente ce chapitre avec les divisions suivantes : Qui est le plus grand dans le Royaume des cieux? Le scandale contre les petits, la brebis égarée, la correction fraternelle, la prière en commun, le pardon des offenses et la parabole du débiteur impitoyable. Chacune de ces parties, tout comme l’ensemble, peut représenter un grand défi pour notre compréhension aujourd’hui. Ne serait-ce que ce passage terrible où l’on parle de jeter à la mer avec une meule autour du cou celui par qui le scandale arrive. N’est-on pas loin de la miséricorde ici? Or, il faut prendre justement l’ensemble pour mieux comprendre, dit le jésuite Raymond Bourgault dans l’enregistrement disponible ici, et pour ce faire, il faut situer l’Église dans le cadre de l’histoire mondiale, rien de moins. +

La miséricorde dans l’Ancien Testament

Le Retour du fils prodigue, Rembrandt, 1668

Le Retour du fils prodigue, Rembrandt, 1668

En cette année de la Miséricorde lancée par le Pape François on peut se demander comment concrètement cette idée est advenue dans la tradition biblique. Est-elle le seul fait du Nouveau Testament? Entre le droit et la justice, l’Ancien Testament l’avait déjà placée sur la trajectoire du peuple Hébreux. Et un prophète en particulier y a contribué en annonçant bien avant l’Évangile une Nouvelle Alliance. Osée, en effet, est le véritable créateur de la Nouvelle Alliance selon le jésuite Raymond Bourgault, dont vous trouverez ici un enregistrement capté en plein atelier biblique, en octobre 1979. Le rôle de Osée fut capital dans l’idée d’un Dieu miséricordieux. Cependant cette évolution dans le peuple Hébreux ne se fit pas sans heurts. +

François : un pape jésuite

Pape François

Pape François

Le pape François est un pasteur hors norme. D’où lui vient ce charisme, cette manière si particulière de gouverner? Cette profondeur spirituelle? Que doit-il à ses racines jésuites? Pour mieux comprendre ce pape novateur, Marco Veilleux, lui-même lié à la Compagnie de Jésus, explore dans cette conférence la vision et la spiritualité ignacienne du pape François. À noter : quelques secondes de la conférence sont manquantes en raison d’un pépin technique survenu au moment de la captation. +

Le Corps, par Raymond Bourgault

L'Eucharistie

L’Eucharistie

Parallèlement à sa carrière de professeur au département des Sciences de la religion à l’UQAM et jusqu’à la fin de sa vie, Raymond Bourgault a animé des groupes bibliques. Des religieuses qui avaient suivi ses cours et d’autres qui avaient entendu parler de lui par des consoeurs, ont été intéressées à l’entendre sur la Bible et par la suite faire leur retraite avec lui. Elles ne l’ont plus lâché. Avec lui, disaient plusieurs, on avait enfin des explications qu’on attendait depuis des années. On se trouvait autant dans un cours universitaire que dans une démarche spirituelle. Pour Raymond Bourgault, ces parcours de pensée ne s’opposent pas, à condition qu’on ne boude pas la science dans l’appropriation des Écritures. La rencontre en grand groupe sur le Corps, ici disponible en format audio, fut spéciale. Les groupes qu’animait Raymond Bourgault ne se connaissaient pas. Cette fois, ils étaient convoqués à une grande réunion, à l’image de l’Église primitive qui très tôt a senti la nécessité de bâtir l’unité du corps du Christ pour témoigner de sa présence vivifiante. +

La Pentecôte, par Raymond Bourgault

Pentecôte, vitrail

Pentecôte, vitrail, église Our Lady of Victories, États-Unis

Que s’est-il passé au cinquantième jour après Pâques? «Pas grand chose», dit Raymond Bourgault. Si on avait vécu à Jérusalem, on aurait pas remarqué une bourrasque particulièrement forte dans un quartier ou l’autre de la ville. Mais dans cette période de l’Église primitive, on ne pouvait pas ne pas observer que certains s’étaient drôlement délié la langue au sujet d’un certain Jésus. Une génération après sa mort, on avait compris qu’un souffle puissant allumait des paroles de feu aux franges du judaïsme. C’est ce que soutient Raymond Bourgault, s.j., dans ce texte initialement paru dans Relations. Vous trouverez également ici deux enregistrements sur ce même thème datant de 1979, tirés d’une rencontre d’un groupe biblique animé par Raymond Bourgault. +

L’Ascension, une analyse de Raymond Bourgault

Giotto, L'Ascension

Giotto, L’Ascension

Raymond Bourgault, jésuite, helléniste, historien des religions, religiologue et bibliste a consacré sa retraite après sa carrière universitaire à l’animation de groupes bibliques. L’enregistrement sur l’Ascension effectué le 2 mai 1978, et disponible ici, fait suite en quelque sorte à la transcription de la rencontre sur les Disciple d’Emmaüs du 11 février 1978, analyse aussi archivée sur notre site web, ici. Le présent enregistrement témoigne du style d’approche de Raymond Bourgault, où il rend compréhensible les progrès de l’exégèse moderne auprès des chrétiens disposés à mettre à jour leur lecture de l’Évangile. «Donnez-vous sept à huit ans pour vous refaire un imaginaire biblique», disait-il souvent. Nous remercions Jeannine Vallière, sœur de la Miséricorde, d’avoir conservé des enregistrements de l’époque où se réunissait le groupe biblique de la rue Sainte-Marie, à Saint-Henri. +