Conférence
Les pionnières de Montréal

L'arrivée des jeunes filles françaises à Québec, 1667, Charles William Jefferys

Le 375e anniversaire de Montréal a mis en lumière le rôle des femmes dans la fondation de Montréal. Jeanne Mance, Marguerite Bourgeois, les religieuses hospitalières, etc. ont été des femmes de foi, de courage et des organisatrices  hors pair. Professeure titulaire au département d’histoire de l’Université de Montréal, Dominique Deslandres a participé à la fondation du Centre d’Études des Religions (CERUM) en 2000.  Elle consacre ses travaux à l’histoire comparée des mentalités socioreligieuses d’Europe et d’Amérique à l’époque moderne.

Elle a publié Croire et faire croire. Les missions françaises au 17e siècle (Paris, Fayard, 2003), et en collaboration avec John A. Dickinson et Ollivier Hubert Les Sulpiciens de Montréal. Une histoire de pouvoir et de discrétion, (Montréal, Fides, 2007). Elle a codirigé avec Raymond Brodeur et Thérèse Nadeau-Lacour, Lecture inédite de la modernité aux origines de la Nouvelle-France. Marie Guyart de l’Incarnation et les autres fondateurs religieux (Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2010). Elle travaille présentement à une biographie de Marie Guyart de l’Incarnation, fondatrice du tout premier établissement d’enseignement féminin en Amérique tout en poursuivant ses recherches sur les rôles des sexes, de la religion et de la politique dans l’histoire de l’expansion française moderne. L’historienne Dominique Deslandres nous présentera des grandes figures de notre histoire lors d’une conférence qui aura lieu

le 24 novembre à 19 h 30 à l’église des Dominicains, 

2715 chemin de la Côte-Sainte-Catherine.