La foi est-elle irrationnelle ?

La foi est-elle irrationnelle ?

Y a-t-il une opposition entre foi et raison ? La question de Dieu serait-elle « irrationnelle » ? Que cherche-t-on au juste si l’on cherche Dieu ? Où donc vérifier ce que l’on avancera à son propos ? Rappelons qu’Einstein soutenait qu’« un conflit légitime entre la science et la religion ne peut pas exister »… Ces questions peuvent sembler complexes, abstraites, mais dans une société à dominance séculière, laïque et pluraliste, l’interrogation sur l’intelligence de la foi invite chaque personne à saisir en toute honnêteté et toute liberté quelques-unes des raisons qui la poussent à continuer de cheminer sur cette route parfois nébuleuse et solitaire qu’est la foi en Dieu. À l’invitation du Centre culturel chrétien de Montréal, un philosophe et un théologien ont entrepris ce parcours.

La foi est-elle irrationnelle ?
Les conférences du Centre culturel chrétien de Montréal — 8
Fides, 2013, 66 p. — 12,95 $

Auteurs

Thomas De KoninckPhilosophe de la dignité humaine, membre de la Société Royale du Canada, récipiendaire du Prix La Bruyère de l’Académie Française, titulaire de la Chaire d’enseignement et de recherche La philosophie dans le monde actuel, Thomas De Koninck est professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l’Université Laval.

Louis RoyLouis Roy, o.p., s’intéresse à la mystique, au dialogue interreligieux, au rapport entre psychologie et spiritualité et entre culture et foi chrétienne. Il détient un doctorat de l’Université Cambridge et a enseigné au Boston College durant vingt ans. Il enseigne maintenant au Collège universitaire dominicain d’Ottawa.